Maxime Selles

A la suite du collège, je ne souhaitais plus continuer dans une filière générale, je n’en avais pas les capacités ni l’envie. J’ai donc opté pour un BEP Maintenance des Systèmes Mécaniques Automatisés dans un lycée professionnel à Arpajon dans le 91. Une fois ces deux années passées, j’ai continué toujours dans la même filière en Bac Pro Maintenance des Systèmes Industriels mais je n’ai fait que la première année pour me réorienter en Bac Pro Mécanicien Système Cellule au CFA des Métiers de l’Aérien à Vilgénis en apprentissage à Air France Industrie. En entreprise, j’ai travaillé sur l’entretien des réacteurs, plus particulièrement sur le module « compresseur haute pression ».

J’ai obtenu mon Bac pro en 2008 avec toujours l’idée de continuer les cours en apprentissage. Je visais une mention complémentaire (uniquement reconnue dans le domaine de l’aéronautique) qui m’aurait permis de travailler sur avion. Malheureusement la situation de sureffectif d’Air France pour ce poste m’a contraint à changer d’idée (j’aurais pu changer d’entreprise mais je ne le souhaitais pas).

On m’a alors proposé n’importe quel Bac +2 (en apprentissage). Cependant le refus de ma mention complémentaire est arrivé tard et je n’ai eu que quelques jours pour trouver une nouvelle formation et une nouvelle école … Par contact, j’ai réussi à rentré en DUT Génie Thermique et Energie à Ville d’Avray en septembre 2008, en entreprise, toujours à Air France, j’ai eu un poste de bureau technique ou j’ai retravaillé toute la documentation technique d’un module d’un certain type de réacteur. Pour pallier le niveau qu’il existe entre le Bac Pro et le DUT j’ai pris des cours de maths durant les vacances d’été. Malheureusement cela n’a pas suffi, sans compter que les cours de thermodynamique ne m’intéressaient absolument pas.

J’ai mis fin à mon parcours en DUT en mars 2009, Air France Industrie m’a embauché en CDI au niveau Bac Pro et je me suis vu attribuer un poste en lien avec les bureaux et l’atelier.

A la suite de cet échec, j’ai rebondi en faisant l’année d’après une deuxième demande pour reprendre un autre DUT en apprentissage qui m’a été refusée (à cette époque seul les BTS Aéro étaient acceptés). Après un certain temps et un changement de DRH, j’ai appris l’existence du DUT GEII. La formation m’a plu toute suite. Afin de mettre toutes les chances de mon coté j’ai pris des cours de maths pendant un an avec un professeur particulier, et je n’ai pas renouvelé l’apprentissage pour éviter la surcharge de travaille liée à la compression des cours dû au temps partiel (ce que j’ai pu remarquer durant mon premier DUT GTE).

J’ai postulé sur APB  auprès de plusieurs IUT pour la rentrée de 2012 et l’IUT d’Evry m’a accepté malgré les problèmes administratifs liés à mon statut un peu particulier. J’ai donc pris un congé sabbatique de 2 ans pour suivre les cours.

Les deux années se sont très bien passées, tellement bien qu’elles m’ont permis de continuer en école d’ingénieur à l’INSA de Rennes, toujours dans la même branche c’est-à-dire en Electronique et Informatique Industrielle. J’ai par contre dû démissionner d’Air France ne pouvant pas renouveler mon congé sabbatique.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.