Machines frigorifiques

Machines frigorifiques

Les machines frigorifiques sont un autre type de machines que les étudiants  diplômés de GTE peuvent rencontrer dans leur carrière. Ces machines peuvent être impliquées aussi bien dans la production du froid (réfrigération, climatisation) que la production de la  chaleur (pompe à chaleur PAC). L’objectif du cours est de présenter aux élèves le principe d’une machine frigorifique fonctionnant par compression d’une vapeur (fluide frigorigène), de voir les limites d’une machine mono étagée lorsqu’on désire produire du froid à basse température et le recours aux machines à deux étages. L’influence des différents paramètres de fonctionnement sur les rendements de  ces machines est également abordée.  L’étude des fluides frigorigènes (caractéristiques, nomenclature….) et leur impact sur l’environnement (couche d’ozone et effet de serre) ainsi que quelques notions sur les machines frigorifiques à absorption sont également abordées.

Semestre 3 UE 3 .3 – cours 12h, TD 12h, TP 16h 

 

  • Eléments de thermodynamique
  • Machine frigorifique à compression mécanique de la vapeur 
  • Compresseurs frigorifiques, choix d’un compresseur frigorifique
  • Machine frigorifique à deux étages : Injection partielle, injection totale, cascade, compound…
  • Fluides frigorigène, nomenclature, impacte sur l’environnement,…
  • Machine frigorifique à absorption.

Quelques bancs de TP de machines frigorifiques.

frigo1

frigo2

frigo3

Retour au programme

Etudes techniques

Etudes techniques

Tout au long de la seconde année, les étudiants doivent réaliser un projet, par groupe de 2 ou 3, en quasi-autonomie.

ET3

Etudiants de 2e année en train de limer, découper et polir dans le cadre de leur étude technique

Que ce soit dans le but de créer un TP pour les futurs étudiants, de construire un équipement pour l’IUT, de créer une maison Bioclimatique ou même de tester et de vérifier la faisabilité d’une invention apportée par un industriel, les étudiants doivent mettre à l’oeuvre leurs connaissances théoriques et technologiques avec l’assistance d’un professeur, à raison de 4h par semaine.

 ET2

Réalisation d’un programme sous Labview pour la régulation d’un panneau solaire

 

Pour se faire, les étudiants ont accès à tout un éventail de machines-outils (tour, perceuse à  colonne, fraiseuse…) afin de créer eux même toutes les pièces nécessaires à la construction de leur projet.

ET1

Réalisation d’un porte-gravier pour le canal à surface libre

 Les étudiants ont également à leur disposition une large palette de logiciels professionnels en DAO, Thermique du batiment, Simulation multiphysique…

 ET4

Etude thermique d’une maison bioclimatique

 


Exemples de réalisations en études techniques

 

Canal

Canal à surface libre (réalisé en 3 ans)

tuiles

Banc de test pour une ventilation des combles 

regulation

Réseau hydraulique destiné à la création d’un TP sur la régulation des vannes 3 voies

soufflerie

Intérieur de la soufflerie (largeur de veine de 350mm) de l’IUT (réalisée en 4 ans)

Retour au programme

Phénomènes vibratoires

Phénomènes vibratoires

Ce module donne des éléments sur les vibrations. Après avoir identifié les sources de vibrations, on s’intéresse notamment à la limitation (isolation par suspension…) de ces dernières sur des modèles plus ou moins complexes de systèmes mécaniques ou de bâtiments. Ce module, destiné à favoriser la poursuite d’études longues, met en application de nombreux outils mathématiques (équations différentielles, intégration, séries de Fourier, calcul matriciel…) et développe le sens physique pour la construction des modèles et l’interprétation des résultats.

Retour au programme

Stage

Stage

Un stage obligatoire en entreprise de 10 semaines finalise les deux années d’études pour l’obtention du DUT. Les activités au cours de ce stage doivent être déterminantes pour l’étudiant afin d’appréhender le monde de l’entreprise. Pour cela, il est essentiel de négocier l’apprentissage avec le responsable de l’entreprise afin de pouvoir non seulement présenter et soutenir un rapport de stage mais aussi assurer un niveau de savoir-faire en adéquation avec les études de génie thermique dispensés durant la formation à l’université.

 

 

Retour au programme

Listes des entreprises ayant recruté des stagiaires

!!!!!!!!!!A REMPLIR!!!!!!!

Machines thermiques

Machines thermiques

Ce module fait partie de l’unité d’enseignement UE3 (connaissances professionnelles), il est assuré sous forme de cours, TD et TP. L’objectif est de donner aux étudiants les notions théoriques leur permettant d’analyser les cycles de fonctionnement de base ainsi que les outils nécessaires à l’amélioration des performances (rendements, optimisation des rendements,….) de ces  machines thermiques.

machines1
Principe d’une turbine à gaz

Dans ce cours les étudiants aborderont la plus part des machines thermique, productrice de travail ou réceptrices, rencontrées  dans le domaine du génie thermique, telles  que les compresseurs, les moteurs thermiques, les turbines à gaz et  les turbines à vapeur. Des aspects technologiques de chaque type de machine sont également abordés.

machines2

Turboréacteur double flux

Semestre 3 UE 3 .3 – cours 20h, TD 20h, TP 16h : 

  • Rappels de thermodynamiques

  •  Compresseurs alternatifs : Compresseur parfait, compresseur réel, rendements

  • Moteurs à combustion interne (Moteur 4 temps : Essence, Diesel). Cycles théoriques de base  et cycles réels. Critères de performance, rendements.

  • Turbine à gaz : Cycles de base, cycles avec récupérateur, cycles avec fractionnement de la compression et de la détente et récupération, rendements et optimisation.
  • Turbine à vapeur : Cycle de base de Rankine, cycle de Hirn ; cycles à prélèvement  de la vapeur. Calcul des soutirages, rendement
  • Turboréacteur : Composants de base d’un turboréacteur, grandeurs caractéristiques, familles des turboréacteurs (simple flux, double flux, mono corps, double corps,…),  performances, rendement propulsif….
machines3
Banc de TP pour un turboréacteur de modélisme réalisé dans le cadre d’une étude technique 

Retour au programme

Technologie des systèmes thermiques

Technologie des systèmes thermiques

Cet enseignement, principalement basé sur des Travaux pratiques (6h CM, 20h TP), a pour finalité de familiariser l’étudiant avec les aspects technologiques du génie thermique mais également de lui faire comprendre « avec les mains » le fonctionnement de diverses installations (compresseur, ventilateur, pompe…)

L’étudiant sera ainsi amené à démonter plusieurs types de pompes (pompe à palette, pompe à engrenages…) et de brûleurs (fioul, gaz) afin de découvrir les différentes options technologiques disponibles en fonction de l’usage souhaité. Il pourra se rendre compte par exemple qu’un brûleur à gaz et un brûleur à fioul possèdent des éléments communs (electrovanne, accroche-flamme…) mais ont également des spécificités propres, à cause de la nature du combustible utilisée.

Il devra également reconnaître et retrouver les éléments constitutifs d’une chaudière, selon qu’ils se trouvent sur la ligne de combustible (gaz, fioul…), sur le réseau d’eau chaude sanitaire, ou sur le réseau de chauffage.

TST1

Enfin, il découvrira par lui même le fonctionnement d’un compresseur d’air, l’intérêt d’avoir des pompes en parallèle ou en série dans un réseau et les applications industrielles qui en découlent,  et il déterminera expérimentalement la courbe caractéristique d’un ventilateur.

TST2

 

Retour au programme

Projet personnel et professionnel

Projet personnel et professionnel

La formation GTE a l’avantage de déboucher sur un large spectre de métiers dans (quasiment) tous les secteurs de l’industrie. Le mot « énergie » est assez flou pour un élève arrivant du lycée. Ces deux constats compliquent le choix et seule une réflexion guidée sur une durée suffisante permet à l’étudiant de tracer sa voie.

 

Le PPP permet « d’éclairer le chemin de la formation » et en rendre par conséquent plus lisibles les différents contours & débouchés.

 

En semestre 1, les étudiants recherchent un professionnel de l’industrie avant d’aller l’interviewer. Ils rédigent aussi un rapport. Tout au long du semestre, ils sont encadrés par un professeur pour répondre à leurs interrogations.

 

Durant le semestre 4, les étudiants conçoivent un support (POSTER au format standard) qu’ils doivent présenter dans un petit salon dit « salon PPP ». Ce salon est ouvert à tous les étudiants GTE et même ouvert au public extérieur.

 

Ce POSTER doit présenter un métier et un secteur et son exposant (l’étudiant) doit pouvoir répondre à toutes les questions des visiteurs.

 

En quelque sorte, ce module permet à chaque étudiant de « murir un peu plus » en devenant acteur de son avenir professionnel, notamment parce que le domaine GTE offre des perspectives larges.

Retour au programme

Techniques du génie thermique

Techniques du génie thermique

Cet enseignement est principalement orienté sur la culture technologique afin de développer les compréhensions de base nécessaires à la fabrication dans le sens le plus large. Pour cela, des ateliers de soudage ainsi que des travaux de fabrication sont proposés afin d’acquérir quelques notions de base dans les fabrications liées au domaine du thermicien.

TGT1
TGT2

 

Retour au programme

Combustion et foyers

Combustion et foyers

La combustion est un phénomène physico-chimique très complexe qui s’accompagne d’une libération d’énergie (potentielle ou latente) d’origine chimique sous forme de chaleur.

Ce processus utilise dans la plupart des applications un combustible (d’origine fossile pour la plus grande partie). L’énergie libérée est convertie selon le besoin sous forme de:

  • Quantité de chaleur (Chauffage domestique, industriel…)
  • Energie mécanique (transport terrestre, aérien, production d’électricité…)
  • Propulsion (moteur de fusée, turboréacteur)

Cette source d’énergie reste assez largement utilisée et représentera près de 50% de la demande énergétique mondiale vers les années 2050.

Les travaux menés aussi bien par les laboratoires de recherche que par les utilisateurs directs (GDF par exemple) visent essentiellement à comprendre les mécanismes  élémentaires de la combustion tant sur les plans chimiques (cinétique), qu’aérodynamique (moteurs et foyers) afin de s’approcher au mieux de la combustion parfaite (complète), et par conséquent de diminuer au maximum la pollution (à défaut de la supprimer totalement) due au dégagement, par la combustion de certains combustibles plus que d’autres, d’espèces polluantes.

Les étudiants aborderont dans une première la partie du cours la définition du phénomène de combustion, le calcul des grandeurs énergétiques et volumétriques d’une combustion théorique et d’une combustion réelle, avec comme objectif la réduction des polluants par un  contrôle actif de la combustion. La deuxième partie concerne le calcul des bilans énergétiques des fours et chaudières et quelques notions sur l’aérodynamique des foyers pour le calcul des longueurs de flamme, paramètre essentiel pour le dimensionnement des fours industriels.

Un ensemble de travaux pratiques (TP) viendra consolider les notions apprises en cours et TD.

Combustion

Semestre 4 UE 4.2 – cours 12h, TD 14h, TP 24h :

  • La combustion – notions théoriques
  • Combustion théorique : Calcul des grandeurs volumétrique et énergétique
  • Combustion réelle : diagramme de combustion
  • Bilans énergétique et calcul des  rendements dans un foyer
  • Notions sur l’aérodynamique des foyers

Retour au programme

Acoustique

Acoustique

Ce module donne des éléments pour caractériser les sources sonores et pour lutter contre le bruit. Les systèmes utilisés en génie thermique (VMC, chaufferie…) sont la source de nuisances sonores ce qui nécessite des précautions lors de l’installation et souvent une adaptation des locaux (isolation, absorption) afin notamment de respecter les normes en vigueur.

Retour au programme

Automatisme et Régulation

Automatisme et circuits

Semestre 2 UE 2.3 – TD 8h, TP 16h

  • Fonctions de base de l’appareillage électrique
  • Appareillage de protection électrique
  • Appareillage de commande
  • Circuits combinatoires
  • Logique séquentielle
  • Automates programmables industriels

 


Régulation

 

Semestre 3 UE 3.2 – cours 14h, TD 32h, TP 20h

  • Principes de la régulation
  • Schémas
  • Systèmes
  • Organes de réglage
  • Différents moyens de régulation
  • Comportement d’une régulation
  • Correcteurs
  • Systèmes de conduite et de gestion du chauffage électrique
  • Notions de gestion centralisée
  • Réseaux de communication

Retour au programme

Electricité et Electrothermie

Electricité

Semestre 1 UE1.2 – cours 16h, TD 24h, TP 32h

  • Notions d’électrocinétique, courants monophasé et triphasé
  • Loi d’Ohm
  • Moteurs en courant alternatif
  • Courants forts
  • Symbolique des schémas
  • Courants faibles
  • Électronique

Electrothermie

Semestre 2 UE 2.3 – cours 6h, TD 8h, TP 12h

Les TD permettent d’aborder des exemples concrets. A titre d’exemple, on peut citer :

  • Chauffage indirect 

Fours de traitement thermique, fours de cuisson de céramiques, bains de traitement
Polymérisation de peinture, séchage de papier carton .Durcissement d’encre et de
vernis polymérisables
Découpage, soudage

  • Chauffage direct 

Fusion du verre – soudage par étincelage
Fusion des métaux – traitements thermiques – cuisson
Séchage, rectifications de profil d’humidité. Collage du bois, décongélation
Soudage de métaux, usinage, découpage en micro mécanique
Découpage, perçage, soudage, gravure, traitements thermiques superficiels

Les TP portent d’abord sur l’utilisation des fours à résistances, de l’induction, des micro
ondes et de l’infrarouge

Retour au programme

Propriétés des matériaux

Propriétés des matériaux

Ce module donne des éléments pour dimensionner (géométrie, épaisseur…) et choisir le(s) matériau(x) des éléments (réservoirs, conduites sous pression) et des structures (portique, châssis, étagère…) qui supportent les systèmes utilisés en génie thermique (échangeur…). Le dimensionnement doit tenir compte de diverses contraintes (dilatation thermique, normes de sécurité…).

 

RDM1

 Banc de TP sur la flexion d’une poutre

La connaissance des propriétés des matériaux passe par des notions scientifiques de base sur le comportement des solides et donc de la résistance des matériaux. Liée à une connaissance théorique sur la mécanique en général, les travaux pratiques renforcent cette dernière ou mettent en évidence le comportement des matériaux afin de pouvoir appréhender les problèmes de dimensionnement et de choix des matériaux dans l’exercice de la profession

 

RDM2

Banc de TP sur la déformation d’un treillis (corps de grue, pont…)

Retour au programme

Traitement de l’air et thermique des locaux

Thermique des locaux

Le secteur du bâtiment est le plus gros consommateur d’énergie en France (43% de l’énergie finale). De ce fait, il est important d’améliorer la performance énergétique des bâtiments résidentiels et tertiaires.

Thermique1

Lors des séances de travaux pratiques, l’étudiant détermine les déperditions d’un bâtiment et calcule ses consommations énergétiques. Il propose ensuite des solutions afin de diminuer sa consommation énergétique et d’en faire un bâtiment basse consommation.

Thermique2

 

 Traitement de l’air et thermique des locaux

Ce cours permet de dimensionner les différents systèmes de traitement d’air qui permettront d’assurer le confort thermique à l’intérieur d’un bâtiment, tout en limitant ses consommations énergétiques.

 

Retour au programme

Mécanique

Mécanique

L’énergétique et la thermique utilisent des systèmes mécaniques comme des pompes, des moteurs… Ce module donne les éléments pour, par exemple, calculer les vitesses en tout point d’une pale d’éolienne. Il s’agit également de savoir calculer les efforts transmis pour choisir un moteur ou une transmission et pour, par la suite (cours de propriétés des matériaux), dimensionner certains éléments mécaniques (arbre de transmission…).

Retour au programme

Bureau d’études

Bureau d’études

Cet enseignement, dispensé au Semestre 1, se décompose en deux parties :

La première partie est liée à l’apprentissage de la lecture et la réalisation de plans technique principalement utilisés dans le secteur industriel est orientée sur le bâtiment en général.

L’apprentissage consiste dans un premier temps à la réalisation de plans simples pour appréhender dans les meilleures conditions la deuxième partie du module: l’utilisation d’un logiciel de dessin assisté par ordinateur (DAO).

 

BE1

 

La seconde partie de cet enseignement est destiné à appréhender les technologies liées au chauffage central ainsi qu’au renouvellement de l’air. Beaucoup de connaissances en plomberie sont nécessaires afin de pouvoir analyser dans de bonnes conditions les calculs de perdition liée à plusieurs formes d’installation aussi bien hydraulique qu’aéraulique.

BE2

Retour au programme

Mesure

Mesure

Le technicien devra, si ce n’est dimensionner et instrumenter un système thermique, du moins exploiter des données expérimentales issus de capteurs. Dans le premier cas, il faudra qu’il puisse déterminer les capteurs pertinents. Pour cela deux questions se posent : Que veut on mesurer ? Comment le mesure t’on ? Dans le cas où il a à exploiter des données expérimentales, un troisième question apparait : Que fait on de la mesure ?

Matière transverse, le cours de métrologie pose les bases nécessaires pour répondre à ces questions. Ce cours permet ainsi d’acquérir des compétences et des connaissances applicables à toutes les disciplines scientifiques et techniques du DUT GTE.

Retour au programme

Informatique

Informatique

L’objectif pédagogique de l’informatique en première année est de préparer les étudiants à son usage dans leurs « futures » activités. C’est un « outil » de travail qui peut rendre service pour beaucoup d’entre eux une fois sur le marché du travail.

 

L’enseignement assuré comprend des TD et TP, mais les travaux pratiques sont largement privilégiés car l’élève peut alterner entre explications et exercices pratiques sur machine.

 

Au semestre 1, on exploite l’environnement Excel. L’étudiant découvre « Excel avancé »  et ses diverses fonctions – tableaux intelligents – structuration de données – bases de données – solveur pour les problèmes du génie thermique – convergence & divergence – itération – précision – initialisation –  cas non linéaires – notion de modèles matriciels AX=B.

 

Nous consacrons le semestre 2 à la programmation en Visual Basic pour Applications (VBA).

 

Chaque étudiant travaille sur une machine mais les échanges sont permanents en salle.

 


Utilisation de logiciels

En plus de l’apprentissage des concepts de programmation et de méthodes numériques, les étudiants sont formés à l’utilisation de plusieurs logiciels professionnels, largement utilisés dans les entreprises du génie thermique : 

  • Suite bureautique : Microsoft Office (Word, Excel, Powerpoint)
  • Logiciel de DAO : Suite Autodesk (AutoCAD, Architecture …)
  • Logiciel de simulation multiphysique : Comsol (Simulations en thermique, mécanique des fluides, mécanique du solide…)
  • Logiciel de simulation dynamique et réglementaire en thermique des locaux : Suite Pléïades+Comfie 

Retour au programme

Méthodes numériques

!!!!!!!!!!A REMPLIR!!!!!!!

Mathématiques

Mathématiques

Semestre 1 UE 1.1 – Cours 32h, TD 32h

  • Nombres complexes
  • Fonctions d’une variable réelle
  • Formules de Mac Laurin et de Taylor
  • Factorisation

Semestre 2 UE 2.1 – cours 32h, TD 32h

  • Équations différentielles
  • Fonctions de plusieurs variables réelles
  • Transformation de Laplace

Semestre 3 UE 3.1 – cours 24h, TD 24h

  • Séries
  • Algèbre et géométrie
  • Transformations fonctionnelles

Retour au programme

Thermodynamique

Thermodynamique

Souvent perçue comme une science absconse et essentiellement mathématique, la thermodynamique s’applique à l’étude des manifestations d’énergie sous toutes ses forme.

Il va de soit que la thermodynamique est une matière centrale dans le cursus Génie Thermique et Énergie.

 

Initialement créée au 19ème siècle par Carnot, Joule, Kelvin et Clausius pour l’étude des machines à vapeur, cette science de technicien a acquis une dimension fondamentale avec des applications en chimie, sciences de la vie, théorie de l’information … Cette dimension universelle est d’ailleurs formulée dans l ‘énoncé des deux principes de la thermodynamique « L‘énergie de l’univers est une constante » « l’entropie de l’univers tend vers un maximum ».

 

Derrière ces concepts généraux, se cachent des faits physiques concrets : les corps chauds se refroidissent, mais les corps froids ne se réchauffent pas. Une balle qu’on a lâché rebondit de moins en moins haut avant de s’immobiliser, alors qu’une balle immobile ne se met pas à sautiller spontanément… Nous verrons comment ces concepts conduisent à la notion de rendement d’une machine motrice.

 

Lors du premier semestre, les différents états de la matière et leurs transformations sont présentés, en insistant sur la notion primordiale de bilans massiques et énergétiques. On précisera aussi que la complexité des phénomènes réels impose, pour permettre des approches rapides et, de plus, facilement compréhensibles au débutant, de définir des schématisations qui conduisent à des calculs simples, mais qui entraînent des approximations qui peuvent être fortes (notions de fluides incompressibles, de gaz parfaits, de transformations réversibles, de phénomènes adiabatiques…), et que ce n’est qu’ensuite que l’on utilise des représentations plus conformes à la réalité .

 

L’utilisation de l’énergie dans notre quotidien est abordée au deuxième semestre. Une première partie présente un panorama de la situation énergétique mondiale, en donnant des ordres de grandeurs sur notre consommation d’énergie. Nous verrons notamment que la grande partie de l’énergie utilisée est issue de la transformation d’une énergie dite primaire (de la chaleur) en une énergie dite secondaire (du travail mécanique). Cette transformation est bridée par un rendement, c’est à dire que seule une partie de l’énergie primaire est transformée en énergie secondaire, l’autre partie étant perdue. Pour diminuer les pertes, il faut donc améliorer le rendement.

On en viendra alors naturellement à l’application des deux principes de la thermodynamique aux machines thermiques, c’est à dire la transformation d’énergie thermique en énergie mécanique, et vice-versa. On s’intéressera principalement au cycle idéalisé des machines à vapeur (utilisé dans les centrales électriques thermiques, nucléaire ou non) ainsi qu’au cycle idéalisé des pompes à chaleur et des réfrigérateurs. Ainsi la notion de rendement lors d’une transformation d’énergie sera placée au cœur de ce cours.

Finalement, l’impact de ces transformations sur notre environnement sera abordé.

Retour au programme

Mécanique des fluides

Mécanique des fluides

La mécanique des fluides étudie l’écoulement des liquides et des gaz. C’est une discipline fondamentale du Génie Thermique. On la retrouve en 1ère et 2nde année. Elle a de nombreuses implications pratiques pour la conception des systèmes énergétiques.

 

La mécanique des fluides est présente à de nombreuses échelles : de l’échelle planétaire (météorologie, marées) jusqu’au aux échelles millimétriques (réacteurs en phase liquide pour les bio carburants).

Tourbillons de von Karman Micrographie d’une peau de requin
La présence en bas de l’image d’une île de Robinson Crusoé (au large du Chili) provoque l’apparition de tourbillons à grande échelle. On retrouve ce type d’écoulement derrière le mât d’une éolienne Les milliers de petites écailles contrôlent l’écoulement et permettent au requin d’être le prédateur le plus rapide des océans
Aérodynamique d’une automobile
Visualisation de l’écoulement autour d’une maquette de Twizy à l’échelle 1/12 ème à l’aide de fumée et d’un plan Laser dans la soufflerie du département GTE de Brétigny

La dynamique des fluides permet par exemple de comprendre le fonctionnement d’une éolienne ou d’une usine marée motrice.

 

L’aérodynamique s’intéresse plus particulièrement aux interactions entre fluides et solides mobiles. La détermination du coefficient Cx d’une voiture est un problème d’aérodynamique qui permet de calculer la puissance du moteur et ensuite sa consommation et son impact sur l’environnement.

 

L’étude des écoulements à très grande vitesse ouvre le champ des applications supersonique (réacteurs d’avions, moteurs de fusées)

 

Onde de choc autour d’un sphère Moteur Vulcain équipant la fusée Ariane
La sphère se déplace à grande vitesse (2000 km/h). Le trait noir visible sur la photo est une onde de choc. De chaque coté de cette onde la vitesse, la température et la pression varient très fortement La tuyère du moteur de fusée fonctionne en régime supersonique

Retour au programme

Transferts thermiques et échangeurs

Transferts thermiques

Matière fondamentale du Génie Thermique et Energie, qui permet de prédire par où part la chaleur, et quelle quantité d’Energie il faut apporter aux systèmes étudiés. On la retrouve en 1ère et 2nde année.

Thermique3

Ponts thermiques sur la façade d’une maison

C’est un cours assez théorique, dont les résultats principaux sont réutilisés dans les cours qui présentent les applications professionnelles et industrielles du génie thermique.

Contrôle thermique de l’échauffement de moteurs Mesure de température dans un moule

Echangeurs de chaleur

Un échangeur de chaleur est un organe qui permet de transférer la chaleur d’un fluide à un autre fluide. C’est un élément de base des installations thermiques (plus de 90% de l’énergie utilisée transite par un échangeur de chaleur).

Ce cours présente les différentes technologies utilisées et apprend à effectuer un dimensionnement de ces appareils. Cette matière reprend les notions présentées dans les cours de Transferts de chaleur et de Mécanique des fluides.

Quelques exemples d’échangeurs de chaleur dans les transports, l’industrie et les bâtiments :

Transports : Système de refroidissement d’une voiture

Industries : Système économiseur d’eau d’une centrale nucléaire

Bâtiment : Récupération de la chaleur par Ventilation Mécanique Contrôlée

Présentation Admission Enseignements Matières Enseignées Poursuite d’études Débouchés